Accueil, contact     

Livres

Cette page présente les éditions de mes travaux de recherche, notamment celle de ma thèse de doctorat et celle d'une version étendue de la synthèse de mon habilitation à diriger des recherches, et d'autres travaux connexes ou de vulgarisation scientifique.
  Curriculum Vitae     
  Activités de recherche     
  Livres     
  Publications     


2020 Landragin, F., Comment parle un robot ? Les machines à langage dans la science-fiction. Editions du Bélial', collection « Parallaxe », Saint-Mammès, 2020, ISBN 978-2-84344-965-9.

Essai sur le traitement automatique des langues et sa mise en scène dans la littérature et le cinéma de science-fiction. Il est question de l'intelligence artificielle parlante, de la reconnaissance automatique de la parole, la compréhension automatique du langage, ou encore de la traduction automatique, avec l'exemple récurrent en science-fiction du traducteur automatique universel. De tels exemples permettent de s'interroger sur les difficultés et les défis posés par la conception d'un robot capable de parler. Extraits.

« I'm sorry Dave, I'm afraid I can't do that », nous dit HAL dans 2001, l'Odyssée de l'espace. Certes. Mais comment nous le dit-il ? Les machines parlantes sont partout, dans la science-fiction – de Metropolis jusqu’à WALL-E en passant par le T-800 de Terminator – ou dans la vie de tous les jours, avec les androïdes Pepper ou Nao, les assistants vocaux que sont Siri ou Cortana. Dans leurs entrailles de silicium, que se passe-t-il ? Comment s'en faire comprendre ? Et comment, elles, nous comprennent-elles ? Que penser des IA et des robots de la SF capables, à l'image de C-3PO, de parler six millions de langues et formes de communication diverses ? La machine qui comprend tout et le traducteur automatique universel sont-ils à portée de main ?
2019 Landragin, F., Lehoucq, R., Robinson, C. & Steyer, J.-S., L'art et la science dans Alien. La Ville Brûle, collection « Infinie », Montreuil, 2019, ISBN 978-2360121175.

Essai sur le film de Ridley Scott, 40 ans après sa sortie dans les salles françaises, et plus généralement sur l'ensemble de la saga. Ma partie concerne les machines intelligentes, avec d'une part les superordinateurs comme Maman, d'autre part les androïdes, tous capables d'interpréter et de produire des phrases dans les langues humaines.

L'art et la science sont au cœur de la saga Alien, une œuvre aussi exceptionnelle que dérangeante qui a marqué plusieurs générations de spectateurs et contribué à révolutionner le film de science-fiction.
Pourquoi ce monstre est-il si perturbant ? Où le situer dans l'arbre phylogénétique des espèces ? Est-il le superprédateur ultime ?
Les voyages interstellaires en sommeil cryogénique sont-ils pour demain ? Pourra-t-on un jour coloniser d'autres planètes ?
Quel rôle et quelle place pour les androïdes dans notre société ?
Quelles sont les sources d'inspiration de l'artiste H.R. Giger, le père d'Alien ?
Autant de questions qui ont porté la conception de ce livre et qui le structurent en plusieurs chapitres correspondant aux spécialités scientifiques de chacun des auteurs.
2018 Landragin, F., Comment parler à un alien ? Langage et linguistique dans la science-fiction. Editions du Bélial', collection « Parallaxe », Saint-Mammès, 2018, ISBN 978-2-84344-943-7.

Essai sur la linguistique et sa mise en scène dans la littérature et le cinéma de science-fiction. Il est question de l'origine des langues, des langues inventées, de l'anticipation linguistique. Des exemples tirés de la science-fiction permettent de définir le champ de la linguistique-fiction et de s'interroger sur le premier contact avec des extraterrestres. Extraits.

Comment parler à des aliens qui débarqueraient sur Terre ? Comment arriver à s'en faire comprendre sans commettre d'impair ? Comment saisir ce qu'ils cherchent à nous dire, sans se tromper et provoquer involontairement un conflit irrattrapable ? Il y a des chances pour que les aliens ne parlent pas l'anglais américain, comme un certain cinéma nous y a habitués. Mais que peuvent faire des linguistes face à une langue inconnue ? Les méthodes classiques des explorateurs peuvent-elles s'appliquer ? Qu'apportent les méthodes modernes, les ressources en ligne comme Wikipédia et les connaissances récentes sur l'oral et l'écrit ? Ces questions sont l'objet de ce livre dédié au langage et aux langues dans la science-fiction. Nous y verrons dans quelle mesure ce que décrivent des auteurs comme Isaac Asimov, Philip K. Dick, Jack Vance, Greg Egan ou Ted Chiang est scientifiquement possible ou totalement fictionnel. Plus que cela, ce livre vous fournira des connaissances de base en linguistique, science dont tout le monde connaît le nom sans trop savoir ce qui se cache derrière. Un linguiste est-il forcément quelqu'un qui maîtrise plusieurs langues ? En quoi consiste exactement le métier de linguiste ? La science-fiction qui fait appel à des linguistes spécialistes de premier contact se trompe-t-elle ?
2017 Poudat, C. & Landragin, F., Explorer un corpus textuel. Méthodes - pratiques - outils. De Boeck Supérieur, collection « Champs linguistiques », Louvain-la-Neuve, 2017, ISBN 978-2-8073-0563-2.

Essai sur la méthodologie de l'exploration de corpus, en collaboration avec Céline Poudat (Université de Nice, laboratoire BCL) et dans le cadre des activités du consortium « Corpus, Langues et Interactions » de la Très Grande Infrastructure de Recherche sur les Humanités Numériques (anciennement « IR Corpus »). Extraits.

Avec le virage numérique, les pratiques du linguiste ont sensiblement évolué. Décrire des discours et des usages ou mettre en évidence des phénomènes linguistiques particuliers passe de plus en plus par l'exploitation de corpus numériques pour mettre à l'épreuve ses hypothèses. Cette pratique fait appel à de nombreux procédés, pour lesquels des repères méthodologiques s'avèrent indispensables : quelle méthode choisir pour quel objectif de recherche ? Pourquoi annoter un corpus ? Comment mettre au jour sa structure, ou dégager ses spécificités ? Quels sont les outils mobilisables ? L'originalité de cet ouvrage est de proposer à l'analyste, de manière pratique et située, un ensemble de repères méthodologiques en lien avec les usages et les outils d'exploitation de corpus les plus mobilisés dans le champ linguistique français. Il s'appuie sur un contexte institutionnel et des réflexions collectives menées dans le cadre d'un groupe de travail sur l'exploration de corpus et balise les méthodes présentées d'exemples concrets de recherches et d'outils exploitables.
2015 Landragin, F., La série photo. Démarche - Cohérence - Impact. Eyrolles, collection « Secrets de photographes », Paris, 2015, ISBN 978-2-212-14257-0.
Traduit en italien par les Editions Il Castello, collection « Fotografia », Milan, 2019.

Essai sur la réalisation d'ensembles cohérents de photos (séries), en faisant l'analogie avec les notions de la linguistique du discours. Extraits.

Ce livre présente les démarches, les critères et quelques exemples de pratiques pour constituer des séries photo efficaces. Après un historique de la notion de série en peinture et en photo, il dresse une liste des critères techniques pouvant être pris en compte lors de la prise de vue, quand elle est orientée série. Il explore ensuite les aspects narratifs et la cohérence graphique, à l'aide d'un ensemble de notions (référent, rythme, connecteurs, cohésion, cohérence) issus de la linguistique et appliqués au langage photographique. Les étapes de réalisation d'une série sont alors décrites pas à pas, en distinguant plusieurs démarches, de la plus anticipée à celle donnant la plus grande part à l'éditing. Les grilles d'évaluation d'une série photo sont discutées. Le livre propose enfin un ensemble de techniques de retouches pour homogénéiser plusieurs photos, de manière à renforcer l'impact d'une série. Des exemples de séries sont alors donnés sur tout type de sujet, en mettant en avant la démarche adoptée pour chaque cas.
2013 Landragin, F., Dialogue homme-machine. Conception et enjeux. Hermès-Lavoisier, Paris, 2013, ISBN 9-782746-245228.
Landragin, F., Man-Machine Dialogue. Design and Challenges. Wiley-ISTE, Londres, 2013, ISBN 978-1-84821-457-6.

Synthèse écrite en même temps que mon habilitation à diriger des recherches. Livre en vente sur le site de l'éditeur. Extraits. Extraits de la version en anglais.

Le dialogue entre un homme et une machine n'est pas encore similaire au dialogue naturel entre deux humains. Des techniques issues de plusieurs disciplines sont appliquées avec une habileté croissante, pour une fluidité et un réalisme en progrès. Analyse linguistique, résolution des références, identification des actes de dialogue, des intentions de l'utilisateur, décision de la réaction du système et du message à produire en retour : autant d'étapes de traitement caractérisées chacune par des théories propres et des ressources spécifiques. Cet ouvrage synthétise les principaux problèmes posés par chaque étape de conception d'un système de dialogue homme-machine tout en proposant plusieurs pistes pour suivre la voie d'un dialogue en langage naturel. Il se fonde sur les expériences de recherche et les développements récents, avec des préoccupations recoupant celles des domaines de l'intelligence artificielle, du traitement automatique des langues, des interfaces homme-machine, comme les interfaces multimodales ou multimédias.
2004 Landragin, F., Dialogue homme-machine multimodal. Modélisation cognitive de la référence aux objets. Hermès-Lavoisier, Paris, 2004, ISBN 2-7462-0992-6.

Version éditée de ma thèse de doctorat. Livre en vente sur le site de l'éditeur.
Texte intégral (avec l'autorisation de l'éditeur).

Notre manière de percevoir les objets qui nous entourent détermine nos choix langagiers et gestuels pour les désigner. Les gestes que nous produisons structurent notre espace visuel, les mots que nous utilisons modifient à leur tour notre manière de percevoir. Perception visuelle, langage et geste entretiennent ainsi de multiples interactions. Il s'agit bien d'une seule problématique qui doit être appréhendée globalement, premièrement pour comprendre la complexité des phénomènes de référence aux objets, deuxièmement pour en déduire une modélisation informatique exploitable dans tout système de dialogue homme-machine qui se veut un tant soit peu compréhensif. Cet ouvrage explore ces deux étapes à l'aide d'un modèle à la fois cognitif et formel, celui des « domaines de référence ». Il décrit la nature et le fonctionnement de ces domaines de référence, ainsi que la manière dont un système de dialogue peut les gérer et les exploiter pour accroître ses capacités de compréhension. Ce travail pluridisciplinaire s'attache ainsi à identifier et à formaliser l'implicite dans la communication.